• Les pieds dans l'eau

    Les pieds dans l'eauAlors que nous nous rendions au train pour la semaine d’internat, le déluge qui se déversait à travers les route nous obligeant à  transformer la voiture en véhicule amphibie, nous avons choisis de faire demi-tour et de faire un pied de nez au cours ce jour. (image)

    Grand bien nous fasse, car la pluie, que dis-je le déluge nous prévint une première Les pieds dans l'eaufois de faire demi-tour et à peine exécuté l'accalmie me décida à repartir (deuxième demi-tour) en direction de la gare, bravant vaille que vaille l'état critique de la route ; alors comme pour nous dire non, un regain de déluge. Cette fois ci, foi de Catline, je me suis dis qu'il fallait se ranger du côté de l'intuition et rentrer à la maison, car malgré les routes montagneuses, l'eau débordait transformant les route en piscine, à cela s'ajoutait coulées de boues et de pierres. Aussi nous avons fais demi-tour pour la troisième et dernière fois et à peine rentrés à la maison le téléphone sonna. (image)

    Les pieds dans l'eauNotre famille inquiète qui suivait les informations nous donna raison et nous appris par la même occasion les nombreux dégâts de la région. (image)

    En tous les cas, une chose est sûre, notre destin n'était pas de partir aujourd'hui.

    Alors, un grand merci à la vie qui pour la deuxième fois de notre vie nous évite une grande tragédie.

    Une pensée pour tous ceux qui ont perdu un être cher dans de telles tragédie et pour las autres aussi et une pensée pour tous les sauveteurs qui agissent au quotidien pour nous porter secours et à qui on ne sait pas trop pourquoi on jette trop souvent la pierre.

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Octobre à 11:00

    Mes sincères pensées vous accompagnent.

    Combien seront nécessaires d'événements climatiques pour que l'Homme comprenne et admette qu'avec ses erreurs il provoque de telles catastrophes.

    Courage vous n'êtes plus seules.

      • Lundi 15 Octobre à 12:31

        merci du fond du cœur et même si pur le moment nous ne pouvons quitter notre coin car les routes sont bloquées, certains vivent des situations pires que nous en ces heures.
        Et malheureusement je ne sais pas si cela fera réagir

    2
    Lundi 15 Octobre à 11:53

    J' ai vu  l' horreur dans l' Aude, et  entendu que  30 cm d' eau suffisaient à emporter une voiture !

     C' est parait il  un phénomène récurrent dans la région, et apparemment  il n' y a pas de solution  pour éviter les catastrophes !

    Il ne va pas être facile de tout reprendre à zéro !

      • Lundi 15 Octobre à 12:35

        Oui c'est un phénomène récurent pour ce qui concerne les premières pluies qui font que les routes sont souvent coupées, que l'eau dévale et traverse les villages à pleine vitesse et de cela nous sommes habitués et prenons nos dispositions.
        Mais là, en l’occurrence c'est plus de 8 m d'eau par endroit coupant les routes, submergeant les maisons et que sais-je encore.

        La dernière catastrophe naturelle de ce type date de 1999 mais il semble que celle-ci la dépasse quant à la quantité d'eau.

        Ici nous respectons l'alerte rouge et suivons maintenant comme tout le monde les événements.

        Bonne journée et merci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :