• Les Panisses

    Article écrit par Loupzen

     

    " Mon port d'attache c'est toi, ma vie et ma cuisine c'est encore toi "

    Cet Enrico quel bel homme.

    Il nous a ramené du soleil et une recette de Panisse de son Espagne natale. 

    J'ai fait sa connaissance dans les faubourgs de PERPIGNAN, il y traînait sa bonne humeur et sa caravane.

    Perpinyà, terre d’exil ou terre d’accueil ?

    Les tziganes désignent un ensemble de peuples qui ont eu des parcours différents, ainsi si tous semblent venir de l'Inde pour une raison qu'on ignore, certains sont venus par le sud "les égyptiens" comme ils étaient appelés avant et sont sont fixés en Espagne sont devenus sédentaires, on les appelle les gitans. Eux même, les plus anciens se baptisaient « les princes de la petite Égypte ».

    Le terme "gens du voyage" regroupe une multiplicité de populations, qu'elles soient d'origine rom (Manouches, Gitans, Tziganes ou Roms d'Europe de l'est) ou non Rrom (Yéniches). Aujourd'hui, les 300 000 personnes que regroupe cette population sont à ⅓ sédentaires, ⅓ semi-sédentaires, et ⅓ nomades.13 juin 2018 .

    La notion de gens du voyage est une notion administrative créée en droit français pour désigner la communauté des voyageurs ne disposant pas de domicile fixe.

     

    L' Homme qui a le plaisir de vous rédiger cet article fait partie des Gens du Voyage,

    Enrico,avant d'être un authentique Gitan patenté, a des origines Pied Noir. Il a déboulé fissa de l' Espagne, traînant dans sa besace, traditions, saveurs et savoir- faire ancestraux. 

    C'est le chemin parcouru par cette Calentica devenue Panisse ( féminin) pour notre plus grand bien de gourmands-gourmets que nous allons découvrir.

    Le mot provient de l'espagnol calentita (qui signifie « toute chaude »), qui a son origine dans le mot espagnol caliente, qui veut dire « chaud ».

    Pourquoi ces déformations ? ...Essayez donc de parler la bouche pleine de Panisses très chaudes !

    La variante oranaise  calentica intègre le diminutif ico, ica, est plus usuelle à Murcie et en Aragon.

    Cette variante est si intégrée dans l'arabe parlé en Oranie que l'origine du mot y a été oubliée.

    Selon une légende la calentica aurait été inventée dans le fort de Santa Cruz par des militaires espagnols manquant de ressources alimentaires.

    Ils auraient mixer le reste de leur réserve de pois chiches et ce fut l'apparition de la calentica. AH la guerre çà mène à tout....à condition de ne pas la faire !

    C' ’est tout simplement de la farine de pois chiche, de l’eau, un peu d’huile et un peu d’ail, le tout frit ou cuit au four. Parfait pour un en-cas sur le pouce, un apéritif, ou accompagné de salade au cours d’un repas léger.

    Pour faire mieux que moi, il vous faudra, de l'eau, de l'ail, de l'huile d'olive et surprise..... un paquet de farine de pois chiche.

    Pour cela il vous faudra faire  chauffer l’eau dans une casserole. C'est à la portée du premier venu, la preuve, je réussi très bien cette recette.

    Quand elle est chaude, couper le feu, ajouter 1 grosse cuillère d'huile d’olive et  verser la farine de pois chiche petit à petit tout en remuant pour éviter les grumeaux. 

    Ajouter le sel, le poivre et la gousse d’ail pressée. 

    Remettre sur feu doux et manier jusqu’à ce que le mélange épaississe.

    Il vous faut obtenir une consistance crémeuse, mais plutôt ferme.

     Verser la pâte sur une plaque à pâtisserie : le but étant d’obtenir une « pâte » d’un à deux centimètres d’épaisseur.

    La première fois que j'ai vu réaliser cette recette, l'homme avait préparé des boites de conserves vides, trouées pour laisser échapper l'eau, l' humidité en surplus. 

    Les " boites moules " étaient placées à l'abri, recouvertes d'un linge pendant une heure ou deux. Une fois démoulés, ces cylindres étaient découpés en forme de grosses frites puis plongées dans une bassine d'huile bouillante.

    Une fois l’appareil bien compact, découpez de la forme que vous souhaitez : vous pouvez faire des  frites,  des carrés, ou des ronds… " C’est comme vous le voule ".... 

    Pour la cuisson idem : comme vous voulez ! En friture dans un bain d’huile, revenue à la poêle légèrement huilée, ou au four.

    Les panisses sont cuites lorsqu’elles ont une belle couleur dorée.

    Dégustez-les chaudes, seules et bien salées ou agrémentées d’une petite sauce au fromage blanc, ou bien trempées dans une vraie sauce tomate.



    Vous êtes vous aperçu du ton sérieux avec lequel j’ai rédigé cette recette ?

    La cuisine est une chose trop sérieuse pour être confiée à n'importe qui...seul un homme pouvait s'en charger !

    Je plaisante !



  • Commentaires

    1
    Vendredi 9 Novembre à 11:50

    Dans les steppes aussi  il y avait  des peuples itinérants, mais  avec l' urbanisation,  les grands espaces se font rares, et  il  est déjà difficile  pour  le lambda de trouver  où installer  son camping car !

    Et  donc ,  tous finissent pas s' installer !

     En ce qui concerne la cuisine,  je suis d' accord avec toi  c' est  tellement sérieux que  je la laisse à  mon épouse !

     Bonne journée

     Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :