• Tombe le papillon [poème]

    Chétif, fautif, le vilain enfermé. Coincé, enchainé dans sa tour. Prisonnier de ses tourment, assourdi par ses propre cris. Il n'en peux plus, le petit papillon. Il doit partir, il doit fuir cet effroyable donjon. Il pousse sur ses frêles petites ailes et brises ses chaînes et par la fenêtre il s'envole.

    C'est alors que le vent le prend, le serre conte lui et l'emporte et il tombe, il tombe, il tombe le papillon.

    - Aidez-moi ! crie t-il.
    - Non non non, petit papillon, personne ne t'entend et tu mérite ce qui t'arrive, il ne fallait pas partir.
    - S'il vous plait, crie t-il.
    - Revient si tu veux vivre.

    Le papillon refuse et il tombe, il tombe, encore et toujours. Le vent se déchaîne, devint de plus en plus violant et déchire ses petites ailes fragiles et le pousse, encore et toujours vers sa chute. Et le papillon tombe, tombe, tombe et finalement s'écrase, déchiré mais libéré.


  • Commentaires

    1
    Lundi 8 Juillet 2019 à 17:09

    Comment  ne pas  être fatigué  après  la métamorphose, il  aurait  dû s'inspirer   du monarque  qui franchit des milliers   de kilomètres !

     Passe   une bonne soirée

     Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :