• Fiche d'identité :

    Nom de la divinité : Artémis
    Étymologie : Issu du grec ancien Ἄρτεμις / Ártemis

    Déesse de : La chasse, des accouchements *
    Attributs : Arc, flèches d'argents, cèdre 

    Images de la déesse :

     

    Légendes de sa naissance :

      Artémis est l'une des trois déesses vierges du mont Olympe. Les deux autres étant Athéna et Hestia. Elle a fait le souhait de rester vierge et chaste toute son existence, comme une Nymphe. Elle punissait même les hommes qui tentaient de la séduire ou qui lui tenaient des propos irrespectueux.
       Un jour où elle fut regarder par Actéon alors qu'elle prenait son bain nue dans un torrent. Pour punir le chasseur, elle le changea en cerf et les chiens de ce dernier le dévorèrent.

      Artémis était considérée comme la Déesse protectrice de la jeunesse, les jeunes filles vierges lui remettaient leur objets de jeunesses avant de se marier.

    A l'instar de son frère qui est l'idéale masculin, Artémis est l'idéal féminin. Non pas de part sa beauté, bien qu'elle n'en soit pas dénudée, mais par son caractère. Elle représente la fougue, la liberté, l'harmonie.

    Artémis, déesse de la chasse (en cours)

     

     

    Conflits avec des chasseurs :

          

       Orion. Il existe deux légendes mettant en scène Artémis. La première est qu'elle tua Orion, son amant, par accident à cause d'une flèche. La deuxième est qu'elle lui aurait envoyé un scorpion venimeux qui le piqua lui et son chien. Les raisons sont diverses : soit il aurait entraîné sa colère en la défiant à l'épreuve du disque ou il aurait tenté de la violer elle ou l'une de ses nymphes, Opis.

       Agamemnon, orgueilleux après la chasse d'un cerf tenu ces mots : « Artémis, elle-même n'aurait pu le tuer de la sorte ! ». Pour se venger de cet affront elle immobilisa sa flotte qui se dirigeait alors à la guerre de Troie, et exigea le sacrifice de sa fille Iphigénie. Sur le bûcher, elle l'échangea au dernier moment par une biche, et en fit une prêtresse dédiée à son culte dans un sanctuaire en Crimée.

    Artémis, déesse de la chasse (en cours)


    Les petites * :

    Fonctions de la déesse :

    • Artémis est la déesse protectrice de la nature sauvage et plus particulièrement, des animaux.
    • Déesse de la végétation, des sources et des cours d'eau.
    • Protectrice des frontières, de la vie féminine.
    • Elle vielle à la croissance des enfants et à leur éducation.
    • Déesse de la chasse et, plus tard, de la lune.

    Ses attributs sont :

    • La biche oursonnes 
    • Cèdre 
    • Noyer

    Principaux lieu de cultes :

    La déesse était vénérée partout mais plus particulièrement à :

    • Péloponnèse,
    • Tauride 
    • Éphèse 
    • Brauron 
    • Phocide 

     


    1 commentaire
  • Je suppose que certains se demande pourquoi je vous présente les dieux grecs ?

    En réalité, je compte vous partager la présentation des 14 dieux grecs les plus connus, à savoir :

    Aphrodite, Apollon, Arès, Artémis, Athéna, Dionysos, Déméter, Hadès, Héphaïstos, Héra, Hermès, Hestia, Poséidon et Zeus.

    Rangés par ordre, alphabétique ! (Précision inutile, je sais).

    Certes, mais tout cela ne vous dit toujours pas pourquoi je vous partage les présentation des dieux !
    Eh bien voilà, depuis quelques temps déjà (début du mois) je prépare un test de personnalité "quel dieu grec est-tu ?" qui aura pour but de te dire le quel des 14 dieu cités te ressemble le plus.
    Le questionnaire n'est pas terminé car je compte bien faire de sorte à ce qu'il soit le plus précis possible. Aussi, je vous partage pour le moment les fiches de présentations des 14 dieux.

    Une fois qu'ils seront tous passés, le test sera sans aucuns doutes terminé et vous pourrez découvrir le quel des 14 dieux vous ressemble le plus.

    J'espère que l'idée vous plaira.

     


    1 commentaire
  • Fiche d'identité :

    Nom de la divinité : Arès
    Étymologie : Issu du grec ancien Ἄρης / Árês

    Dieux de : La guerre, la destruction
    Attributs : La lance, la hache, le sanglier *

          Images de la divinité      

     

       Arès n'était pas le dieu le plus apprécier dans la mythologie grec. Plusieurs fois, il s'est retrouvé ridiculisé. Le dieu doit, par exemple, s'avoué vaincu par Diomède, un simple mortel, certes inspiré par Athéna. D'ailleurs, la déesse à plusieurs fois montrer plus de valeur guerrière que le dieu, elle réussira même à l'assommer avec une pierre l'ors d'un combat de la guerre de Troie.

       En dehors des mythes Troyens, il est vaincu deux fois par son demi-frère : Héraclès (ou Hercule pour ceux qui ne connaissent pas son nom grec).

       Dans l'Iliade, le dieu est enfermé pendant treize mois dans une jarre de bronze par les Aloades. C'est Hermès que le délivreras.

       Ces surnoms ne laisse pas de doutes sur sa personnalité : « insatiable de guerre, assailleur de remparts, destructeur de cités, pourfendeur de boucliers, meurtrier, buveur de sang, porteur de dépouilles, fléau des hommes ».

       Arès partage son domaine d'intervention avec Athéna. On présente souvent celui-ci comme l'incarnation de l'aspect sauvage, brutal et désordonné du combat, Athéna représentant l'ordre de la bataille, la stratégie et le côté civilisé. Néanmoins, Athéna n'est pas la déesse de la guerre, elle n'en est qu'une forme alors qu'Arès est ni plus ni moins le dieu de la guerre.

       Le dieu n'est pas très aimer des autres sur le mont olympe. Dans l'Iliade, Zeus lui dit même : « Je te hais plus qu'aucun des dieux qui vivent sur l'Olympe Car tu ne rêves que discordes, guerres et combats. » Pourtant, Zeus est le père d'Arès.

    (Sources : https://fr.wikipedia.org/wiki/Arès
    Plusieurs livres parlant de la Grèce antique.)

    Résultat de recherche d'images pour "Arès" 


    Les petites * :

    Fonctions du dieu :

    • Dieux de la guerre offensive.
    • De la destruction.
    • De la brutalité.

    Ses attributs sont :

    • La lance, la hache, le casque, le bouclier, le glaive et toutes les armes de l'époques.
    • Le sanglier.

    Principaux lieu de cultes :

    Arès était vénérée à :

    • Sparte
    • Thèbes
    • Acharnes

    1 commentaire
  • Fiche d'identité :

    Nom de la divinité : Apollon
    Étymologie : Issu du grec ancien Ἀπόλλων / Apóllôn

    Dieux de : L'art, la beauté masculine.
    Attributs : La lyre 

          Images de la divinité      

     

     Légendes de sa naissance :

       Sur le point d'accoucher, Léto parcourt la mer Égée, cherchant un asile pour son fils et pour fuir Héra qui la chasse par jalousie, puisque Léto attend un enfant de Zeus. Mais aucunes îles ne veux accueillir la titanide, de peur des représailles d'Héra. Léto gagne finalement l'île de Délos, qui la refuse d'abord, de peur que le dieu à naître ne la méprise ensuite à cause de l'âpreté de son sol. Léto jure sur le Styx que son fils y bâtira son temple et l'île accepte aussitôt. Certains mythes disent qu'Artémis, la jumelle d'Apollon, nait plus tard non pas à Délos mais à Ortygie

     Les mythes les plus connus racontent qu'Artémis et Apollon naissent jumeaux, à Délos. Le serpent Python prédit sa propre mort des mains d'Apollon et poursuit Léto enceinte pour l'empêcher d'accoucher. Parallèlement, Héra décrète qu'aucune terre sous le soleil ne pourra accueillir Léto. Zeus demande donc à Borée, le vent du Nord, d'amener Léto à Poséidon, qui installe la parturiente sur l'île d'Ortygie, qui est une île errante avant l'arrivée de la titanide.Le dieux recouvre l'île sous les eaux. Python finit par abandonner ses recherches et Léto peut accoucher. Aussitôt, Poséidon fait sortir des eaux Ortygie qui prend le nom de Délos, « la visible ». Après la  naissance  d'Apollon, quatre colonnes surgissent du fond de la mer et viennent l'ancrer solidement Délos.
    L'on peux trouver l'idée qu'Artémis naît la première et sert de sage-femme à Léto pour la naissance de son frère
    .

    Apollon, dieu du soleil

     Apollon dans la guerre de Troie :

       Dans la guerre de Troie, Apollon se range aux côtés des Troyens, qui lui consacrent un temple sur leur acropole. Le dieux intervient alors aux côtés des troupes qu'il défend pour les encourager.
       Parfois, il prend des traits de mortels pour conseiller Hector ou Énée
    . Bien souvent, il aide ces héros. Il soustrairas par exemple Enée au coups de Diomède, intervenant en personne pour repousser le guerrier grec. Il sauve Énée en le remplaçant par un fantôme sur le champ de bataille. De même, il dérobe Hector à la rage d'Achille.
       Inversement, il se sert d'Agénor pour éloigner Achille et empêcher la prise de Troie. Il intervient directement en frappant et désarmant Patrocle, laissant le héros sans défense face aux Troyens qui le tueront. Selon les versions, il aide Pâris à abattre Achille, ou prend la forme du prince troyen pour le tuer.

    Défenseur des Troyens, il a pour principal adversaire sa demi-sœur Athéna. Non content de l'affronter sur le champ de bataille par mortels interposés, il veut empêcher Diomède, le protégé d'Athéna, de remporter l'épreuve de course en chars lors des jeux funéraires de Patrocle ; la déesse intervient à son tour pour faire gagner son champion. Néanmoins, Apollon sait se retenir face à son oncle Poséidon et lui propose de laisser les mortels régler eux-mêmes leurs querelles.

     

     

    Apollon, dieu de la lumière (en cours)


    Les petites * :

    Fonctions du dieu :

    • Dieux de art, la musique, la poésie et le chant lui sont associé. D'ailleurs, on le retrouve parfois représenter avec les 9 muses.
    • De la lumière, eh non, pas du soleil. L'attribution d'Apollon en temps que dieu du soleil n'apparait que bien plus tard chez les grecs, puisque le dieu du soleil est Hélios. C'est avec Homère qu'on vas commencer à associer le dieu la lumière avec le dieu du soleil qui sont pourtant, bien différents. 
    • Défenseur des animaux, à titre moins grand que sa sœur, Artémis.
    • Guérisseur et purificateur.

    Ses attributs sont :

    • La lyre, l'instrument est toujours représenté à ses côtés puisqu'il est dieux de la musique, mais d'autre instruments tel que la flute lui sont aussi associés. 
    • La couronne de laurier, suite à son amour pour une nymphe, Daphné, (tu trouveras son histoire plus bas dans l'article).
    • Le signe
    • L'arc et les flèches.

    Principaux lieu de cultes :

    Apollon était vénérée à :

    • Délos
    • Delphes
    • Didymes
    • Klaros

    C'est d'ailleurs dans ces quatre ville qu'étaient ses oracles, le plus connus étant bien sûr, celui de Delphes. Mais Apollon fut aussi vénéré à 

    • Athènes
    • Spartes 
    • Leucade
    • Argos

    Ainsi qu'en Béotie, qui est une région de la Grèce central.

    Conte liée au dieu :


    votre commentaire
  • Fiche d'identité :

    Nom de la divinité : Aphrodite
    Étymologie : Issu du grec ancien ἈφροδίτηAphrodítê.

    Déesse de : L'amour, la beauté et la sexualité.*
    Attributs : Pomme, grenade, colombe.*

    Images de la déesse :

     

    Légendes de sa naissance :

         Les temps changent, avec eux les mythes, voilà pourquoi les Grecs ont plusieurs versions sur la naissance de la déesse. Aphrodite est souvent représentée nue dans un coquillage, naissant des écumes de l'eau. Cela vient d'un des mythes de sa venue au monde :
      Quand Cronos a coupé son père Ouranos en morceaux avec la faux de ce dernier; les parties intimes du ciel (car Ouranos est le ciel) sont tombées dans l'océan fécondant ce dernier. Ainsi naquit notre déesse, la plus belle et la plus ancienne des Olympienne. « Tout autour, une blanche écume sortait du membre divin. De cette écume une fille se forma ».
    Cette version de la naissance de la déesse est la plus connue mais n'est pas la seule qui existe :
      Selon certaines légendes Aphrodite serait la fille de Zeus et de Dioné, bien qu'il ne s'agissent en réalité que d'une adoption. C'est ainsi qu'Homère nous la décrit dans un de ces chants, 
    « C'est auprès d'elle (Dioné) que se réfugie sa fille, Aphrodite, blessée au cours du combat par Diomède. »

          Mais il existe d'autres légendes plutôt confuses qui font naître Aphrodite du sang de Cronos mutilé par Zeus, ou bien des amours de Cronos et d'une mystérieuse Évonymé (fragment d'Epiménide), auquel cas elle apparaît comme la sœur aînée des Moires et des Érinyes. 

    Résultat de recherche d'images pour "Aphrodite"

     

     

    Le mari de la déesse :

          En terme général la déesse est la femme d'Héphaïstos, ce dernier gagna sa main de la façon suivante :
       Voulant se venger pour avoir été jeter de l'olympe à sa naissance, il offrit à Héra, sa mère, un trône en or. Cette dernière émue par la beauté de l'œuvre ne put s'empêcher de s'assoir dessus. Mais à peine fut-elle assise que la déesse se retrouva coincée par le siège, des chaînes étaient "venues" la ligoter. Héra ne pouvait plus bouger. Tous les dieux essayèrent de la libérer, mais aucun n'y parvient. Même le grand Arès ne put briser les chaînes. Zeus fit appelle à son fils et lui demanda de libérer la déesse. Héphaïstos, qui en chemin avait croisé la belle Aphrodite propose le libéré Héra en échange de la main de la déesse de l'amour. Zeus refuse mais Héra, elle, lui promet le mariage. Il libéra donc sa mère et c'est ainsi qu'il devient l'époux d'Aphrodite.

          Elle aura tout de même une liaison avec le frère de son mari, Arès qui est très connu, Hésiode lui "note" que les deux amants sont époux légitimes. Aphrodite aura aussi de nombreuses aventures avec des mortels et d'autres dieux.

    Résultat de recherche d'images pour "Aphrodite"


    Les petites * :

    Fonctions de la déesse :

    • Aphrodite est la déesse de la Fécondité : union et procréation mais aussi des enfants, les fertilité  terrestre lui sont associée.
    • Mais elle est aussi la déesse de l'amour : désir et sentiment, c'est elle qui fait de sorte à ce que la femme de Minos tombe amoureuse du taureau.
    • Elle a une association marine a l'époque ou les grecs la croyaient sortie de la mer, ainsi Aphrodite assurait une bonne navigation.
    • Sa dernière fonction est astral.

    Ses attributs sont :

    • La colombe, qui est un animal représentant la paix et l'amour.
    • La Pomme, c'est elle qui gagne la pomme de la discorde, destinée à la plus belle. (voir Mythes            Pomme de la discorde).
    • Le coquillage : la déesse étant venue de l'eau les grecs lui attributs le coquillages mais cela vient          bien plus tard.
    • La rose, le pavot et d'autre fleurs et fruits comme la grenade.
    • Le cygne.

    Principaux lieu de cultes :

    Aphrodite était vénérée partout mais plus particulièrement à :

    • Troade,
    • Cnide,
    • Chypre,
    • Rhodes,
    • Crète,
    • Cythère,
    • Samos,
    • Naxos,
    • Macédoine,
    • Athènes,
    • Péloponnèse,
    • Sicile,
    • Cyrénaïque.

    D'ailleurs, certaines légendes stipules que quiconque refusait de la vénéré était puni par ses soins. Ainsi, elle rendit Phèdre amoureuse de son beau-fils, Hypolite puisque que ce dernier ne respectait qu'Artémis, déesse de la chasse et de la lune.

    Conte liée à la déesse :


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique